Circé – Madeline Miller

SYNOPSIS

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse.

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.

Édition : Pocket
Pages : 549
Prix : 8.5

MON AVIS

Encore merci à Sophie et Jennifer (cliquez sur leurs prénoms c’est magique) pour ce joli cadeau. Et oui, existe-t-il un meilleur cadeau qu’un livre ? Il me tentait bien, mais j’avais peur du nombre de pages. Cette histoire a-t-elle fonctionné avec moi ?

     Je suis très mitigée. En commençant le roman, tous les noms qui s’accumulaient me faisaient peur. Je connaissais quasiment tous les mythes dont l’autrice parlait, et ça m’a fait plaisir de me les remémorer, j’aime bien l’Histoire. Mais, c’était trop. Beaucoup. Beaucoup trop. Je pense qu’elle a voulu tout dire et insérer tous les personnages mythologiques, mais je suis désolée, dans un roman ce n’est pas possible. Elle a donné trop de détails qui ne donnaient pas de corps à l’intrigue.

     J’ai voulu abandonner ma lecture mille fois. Je suis allée voir des avis sur internet, et ils pensaient la même chose que moi, donc j’ai continué à lire en diagonale pour connaitre la fin. Il y avait quelque chose qui me retenait, une certaine curiosité qui me rattachait au personnage de Circé. Un personnage vraiment poignant. Sa psychologie est bien développée et mise en avant. Puis, les sujets exploités sont importants et super intéressants : les « valeurs » des Dieux / les mythes / le rejet à cause du physique, de la différence comportementale / la famille / l’amour.

     Les longueurs de ce roman est LE problème pour moi. Les 300 premières pages auraient pu être résumées en 50 pages. Parce que les circonstances sont trop répétitives et des pages sans intérêt particulier. Circé est la mal-aimée, la différente, elle fait quelque chose, elle est rejetée. Voilà les 300 premières pages. Les événements qui se passent sont essentiels à connaître pour la suite de l’histoire, mais il était possible de les aborder plus rapidement, simplement et donc utilement. Puis, j’ai bien aimé la morale de l’histoire, la toute fin.

BILAN

Je ne le relirai pas, mais je suis contente d’être allée jusqu’au bout. Une lecture qui change, même si mon avis est mitigé.
Je lui ai mis 13/20 sur Livraddict.

 

J’aimerais réellement avoir votre avis sur ce roman, c’est la première fois que ça me fait ça.

Qu’en avez-vous pensé ?

Merci pour votre visite ! ❤

giphy (1)

6 commentaires sur “Circé – Madeline Miller

Ajouter un commentaire

  1. Il me tente beaucoup et tu es le premier avis plutôt mitigé que je lis. Je revois donc mes attentes un peu à la baisse, je sais à quoi m’attendre maintenant. Mais quand même 300 pages qui pourraient être résumées en 50, ça fait très long en effet ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :