Édition : Lumen
Pages
: 464
Prix
: 15

     Comme beaucoup de lecteurs/trices, la couverture m’a hypnotisée, appelée, interpellée, alors je savais que je n’allais pas résister longtemps avant de l’acheter. Ensuite, j’ai lu tant de chroniques adulant cette histoire. Puis, je savais que Marie Rutkoski allait être présente au salon du livre de Paris. Résultat : direction ma PAL et enchaînement sur la lecture.

     J’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux. Ils se sont trouvés et ils se complètent, bien qu’ils soient différents.
J’aime le côté rebelle de Kestrel, elle joue, elle tient à son père, elle fait ce qu’elle veut malgré ce qu’on tente de lui imposer. Du coup, si vous avez lu le livre imaginez à quel point la fin m’a énervée. J’aurais aimé qu’elle sache se battre mais qu’elle ne rejoigne pas l’armée. J’aurais aimé qu’à la fin elle ne fasse pas ce choix-là,  mais plutôt qu’elle continue d’être elle-même.
J’aime le côté mature d’Arin, il a une haine intelligente, il sait qu’il ne sert à rien de commettre les mêmes erreurs que le peuple ennemi, il est prêt à tout pour protéger Kestrel. J’aurais aimé qu’à la fin il porte plus ses cojones si je peux me permettre.

     J’ai beaucoup aimé l’idée d’une trahison doublée, même si c’est de la méchanceté gratuite des deux côtés et que ce soit très prévisible. Beaucoup d’éléments sont trop facilement devinables malheureusement. L’histoire du peuple, du Pays est également très intéressante et prenante, tout est bien ficelé. 
Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ce livre, mais disons que j’ai été déçue. Ce roman a reçu un nombre incalculable de « coups de cœur », forcément il me tardait de le découvrir !
J’ai sincèrement apprécié ma lecture, sauf que je n’étais pas tant emballée que cela.  J’avais déjà deviné la fin en lisant le premier chapitre ; et j’ai souligné trop de clichés, même les phrases à l’eau de rose sont une catastrophe, tellement que je préférais en rire, alors que je suis la première à adorer cela habituellement. De ce fait, lorsque je posais ce livre, je n’avais pas envie folle de le reprendre. Ce livre n’a pas fonctionné avec moi comme je le souhaitais et m’a coûté une merveilleuse panne de lecture.

     Pour moi, il manque quelque chose dans ce tome 1. De ce fait, j’en attends énorémément du tome 2, j’espère qu’il me donner la possibilité de changer d’avis sur cette histoire. Ma note : 14/20.

     Avez-vous lu The Curse ? Qu’en avez-vous pensé ? Il vous arrive aussi de passer à côté de livres qui sont adorés par la majorité ? 🙂 



Publicités