Résumé : L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet.

Édition : Rageot
Pages : 320
Prix : 12.90

     L’histoire d’une belle amitié qui commence entre deux adolescentes complémentaires et passionnées : Lou dessine, Sonia écrit. Elles se rapprochent grâce à ce qu’elles aiment et vivent une amitié qui n’est pas prête de s’arrêter. On a tellement envie d’être une petite souris pour suivre quotidiennement leurs aventures !

     Pas de Lou sans Sonia, pas de Sonia sans Lou. Les inséparables sont attachantes, elles se ressemblent et se complètent, elles se font confiance, elles se comprennent, elles sont présentes l’une pour l’autre, elles sont de vraies amies. À deux elles ne font qu’un, tout simplement.

     L’auteure évoque des sujets quotidiens de l’adolescence : les parents, la famille, l’amitié, l’amour, l’ambition, la différence, internet, la réputation, les rêves, l’amour etc etc. Elle intègre une multitude de références, de conseils, de dépassements de soi, de solutions. Ce roman donne envie de vivre sa passion un maximum, il donne confiance en soi et il donne envie de s’affirmer. J’aurais aimé lire ce livre à 13 ans !

     Une douce et rapide lecture qui fait du bien au moral. Lou et Sonia une harmonie suprême. L’idée de Samantha Bailly est merveilleuse. Lisez ce livre ! J’ai hâte de me tourner vers Nos âmes rebelles. Note : 18/20.

Avez-vous déjà lu les livres de Samantha Bailly ? Celui-ci ? Dites-moi !

17467725_10155096699053670_1042785901_n

     J’ai eu l’occasion de rencontrer Samantha Bailly au salon de Bondues le 19 mars et j’en suis super contente.
     Malheureusement, je n’avais pas pu lire le livre avant de la voir, parce que je l’avais oublié dans les vestiaires au boulot, mon frère me l’avait pris pour ne pas que je me le fasse voler, et je n’avais pu le récupérer chez lui que du matin même. J’en suis triste parce que j’aurais eu tout le temps de discuter avec elle de ce livre.
Mais ce n’est pas grave, j’ai pu découvrir une auteure qui aime ce qu’elle fait, très souriante et tellement adorable ! Sa gentillesse m’a donné du baume au cœur, et je trouve sa dédicace très jolie. Si vous avez l’occasion de la rencontrer, n’hésitez pas ! J’espère avoir le temps de la voir au salon du livre de Paris.

giphy (2)

Publicités